SNUipp-FSU 85
http://85.snuipp.fr/spip.php?article2414
70,63 % pour le SNUipp-FSU Vendée : les enseignant.es des écoles légitiment et renforcent leurs délégué.es du personnel !
vendredi, 7 décembre 2018
/ Pierre
JPEG - 51 ko

Durant la semaine de vote, les militant.es du SNUipp-FSU 85 ont appelé plus de 900 collègues et passé plus de 2 000 SMS. A l’issue de des élections professionnelles, les enseignant.es des écoles publiques ont renforcé le SNUipp-FSU comme organisation syndicale majoritaire du premier degré en Vendée. Avec un score historique de 70,63 % et une progression de 6,35 %, le SNUipp-FSU 85 reste de très loin la première organisation syndicale chez les enseignants du 1er degré.

JPEG - 31.5 ko

Le SNUipp-FSU remercie toutes celles et tous ceux qui, par leur engagement et leur vote, ont permis cette nouvelle progression significative. Cela nous conforte dans notre projet pour l’école conjuguant à la fois réussite de tous les élèves et amélioration et revalorisation de la condition enseignante.

Pourtant, ce scrutin, organisé de façon dématérialisée (vote électronique), a connu de nombreux dysfonctionnements majeurs : serveurs informatiques régulièrement indisponibles, procédure de vote pouvant aller jusqu’à 45 minutes, difficultés pour obtenir ses identifiants d’accès au vote… Cela contribue à une participation de seulement un enseignant.e sur deux. Le SNUipp-FSU dénonce l’amateurisme du Ministère et du prestataire qu’il a choisi. Ceci a constitué un fiasco démocratique. C’est pourquoi nous demandons le retour au vote papier pour tous les agents et dans chaque école et établissement scolaire.

Nationalement, les enseignant.es se sont plus mobilisé.es (+ 3,25 % de participation, soit + 28 000 voix). Alors que le gouvernement nie le dialogue social et remet en cause les représentants et les corps intermédiaires, ce vote traduit une confiance et un attachement des enseignant.es à leurs délégué.es du personnel. Ils et elles reconnaissent notre travail.

En Vendée, la répartition des voix et le mode de scrutin donnent désormais la répartition suivante en commission paritaire départementale (CAPD) : 6 sièges SNUipp-FSU et 1 siège SE-UNSA. FO perd son siège en CAPD.

JPEG - 61.6 ko

Le SNUipp-FSU fera toujours le choix d’incarner un syndicalisme de proximité, offensif et rassembleur au service d’une transformation de l’école dans l’intérêt des élèves et de ses personnels. Il ne peut se satisfaire d’un repli sur soi qui peut être la marque de l’absence de réponses politiques aux difficultés du système éducatif pourtant levier d’une société plus juste.

Dans la période actuelle où la population de notre pays est en demande de services publics de qualité et de proximité, le SNUipp et la FSU continueront de porter ces revendications, dans l’intérêt général. Ainsi, des choix et des moyens ambitieux pour l’école sont nécessaires : moins d’élèves par classe, meilleur accueil des tout petits, aide spécialisée des élèves en difficulté, formation des enseignant.es, revalorisation du métier…

Les délégué.es du personnel du SNUipp-FSU 85
Sylvette LALO (La Ferrière)
Pierre CAMINADE (Saint Florent des Bois)
Mélanie GUICHAOUA (Bazoges en Pareds)
Johann JOLY (Chaillé les Marais)
Karine ROUSSEAU (Saint Philbert de Bouaine)
Vincent JOLY (Saint Georges de Montaigu)
Gaëlle RICARD (Chaillé les Marais)
Amélie ALLETRU (ESPE La Roche sur Yon)
Sylvie BUET (Les Herbiers)
Michèle SABOURIN (Les Sables d’Olonne)
Laurence LOISEAUX (L’Orbrie)
Lise BOUTIN (Enseignante référente Roche Nord)

La FSU progresse dans se représentativité en Vendée

JPEG - 66 ko
Représentativité des organisations syndicales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.