www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Entrée dans le métier  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 avril 2012

Formation : ce qu’en disent les stagiaires

Pour la deuxième année consécutive, les professeurs des écoles stagiaires étaient invités par le SNUipp-FSU à s’exprimer sur leur formation. Très majoritairement insatisfaits, ils aspirent à une entrée plus progressive dans le métier. Décryptage et propositions
JPEG - 36.5 ko

Plus de sept professeurs des écoles stagiaires sur dix jugent leur formation insuffisante, voire très insuffisante : c’est le premier enseignement des résultats de l’enquête que leur proposait cette année le SNUipp-FSU. Ils sont par ailleurs presque unanimes à être favorables à une entrée progressive dans le métier, alternant stages en classe et retours en formation. Près d’un quart des 3 000 stagiaires en poste ont participé à cette enquête nationale, et c’est peu dire qu’ils portent une appréciation largement négative sur leurs premiers pas dans le métier. Les modalités d’accompagnement mises en place cette année par le ministère (cinq journées maximum d’accueil avant la rentrée en lieu et place du stage d’observation de septembre à Toussaint l’an passé) n’ont pas convaincu et ils sont 31 % à juger leur préparation insuffisante, 41,3 % à la juger très insuffisante. Ils sont 62 % à considérer qu’ils ont manqué de préparation aux différents niveaux de classe et 59 % que leur charge de travail est trop importante.

Volumes et contenus de formation à revoir

Autre critique, qui se renforce par rapport à l’enquête 2011, le sentiment évoqué par 34 % d’entre eux, d’une confusion entre temps de formation et temps d’évaluation à l’occasion des visites de formateurs. Des visites plus nombreuses cette année et jugées malgré tout utiles, mais qui ne remplacent pas un véritable tiers-temps de regroupements à l’IUFM. Enfin, l’acquisition des gestes professionnels, les questions didactiques et celles liées à la gestion de classe constituent les manques prioritaires identifiés par ces jeunes enseignants. A l’évidence, le fait d’avoir une classe en pleine responsabilité dès la rentrée ne fait pas recette non plus. Ils ne sont que 2 % à s’en féliciter, tous les autres étant favorables à une entrée progressive dans le métier, mariant des dispositifs d’observation, de pratique accompagnée, de stages filés et de stages « massés ».

Tourner la page au plus vite

Voilà un « bilan qui constitue une pièce supplémentaire à verser au réquisitoire déjà conséquent de l’échec de la réforme de la formation des enseignants. Il est temps de tourner la page et de rouvrir sérieusement le chantier. » constate sèchement le SNUipp dans un communiqué publié hier jeudi12 avril. Il demande donc que dès la rentrée prochaine, des mesures d’urgence soient prises pour qu’aucun stagiaire ne débute seul dans sa classe. Il s’agira aussi « d’offrir a minima le tiers-temps de formation de douze semaines » dans l’attente de l’ouverture « de discussions pour reconstruire une véritable formation professionnelle des enseignants. »

Lire aussi :
- le communiqué du SNUipp-FSU
- le dossier de presse

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.