www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le métier  / Evaluations / LPC  / Livret personnel de compétences 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • Téléchargez la motion du SNUipp-FSU 85
    PDF - 37.7 ko
    Télécharger

  • Lettre du SNUipp-FSU au Ministre
    PDF - 46.8 ko
    Télécharger

  • Motion du congrès national de la FCPE
    PDF - 241.8 ko
    Télécharger
28 juin 2011

Livret personnel de compétences : ASSEZ !

ASSEZ ! Le livret personnel de compétences n’est utile ni pour les élèves, ni pour les enseignants ! Après le SNUipp-FSU, la FCPE a voté une motion nationale contre le LPC.
JPEG - 20.3 ko
"Peser le cochon tous les jours ne l’a jamais fait grossir !"

Mise à jour du 28 juin 2011
- Accédez à la motion du Congrès national de la FCPE
- Accédez à la position du Conseil national du SNUipp-FSU
- Accédez à la motion du Conseil syndical du SNUipp-FSU de Vendée
- Accédez aux éléments d’analyse et de réflexion


Motion votée par le Congrès national de la FCPE

PDF - 241.8 ko
Motion du congrès national de la FCPE

Position du Conseil national du SNUipp-FSU

Le livret de compétences arrive dans un contexte où la politique et les outils d’évaluations ont subi des transformations importantes. Celles-ci sont concomitantes à la mise en œuvre d’une politique éducative normative et utilitariste qui accroît les inégalités scolaires, liées aux inégalités sociales qui s’accompagne de l’accentuation d’un pilotage par les résultats, de la mise en place d’un socle commun contesté, de projets de nouveaux modes d’évaluation des personnels. Le rôle joué par les évaluations dans le parcours scolaire en a été largement bouleversé.

Sur le plan professionnel, le LPC pose également de nombreux problèmes : incohérences avec les programmes, intérêt pédagogique de certains items contestable, ambiguïté sur la notion de compétences, validation impossible de certaines compétences, remise en cause de la dimension réflexive de notre métier, notion utilitariste s’appuyant sur le socle.

Cet outil imposé « d’en haut » vient se télescoper avec les livrets scolaires élaborés par les conseils des maitres amenant une surcharge de travail. Les enseignants n’ont été qu’exceptionnellement consultés, et associés à la construction de ce livret.

Il faut revenir à des principes sérieux, simples et lisibles en matière d’évaluation des élèves et de communication avec les parents.

Il ne s’agit pas de classer, ni de sélectionner les élèves mais de les aider à apprécier leurs acquis et à progresser. Le SNUipp-FSU invite les enseignants à avoir une approche collégiale en faisant prévaloir leur professionnalisme et en usant de leur liberté pédagogique.[...]

Au regard de ces éléments, il appelle les équipes enseignantes à ne pas remplir ce Livret Personnel de Compétences et demande l’ouverture de discussions pour des outils d’évaluation et d’informations aux familles utiles à la réussite des élèves. [...] Le SNUipp-FSU continuera son intervention auprès du ministère pour exiger une remise à plat des outils d’évaluation (livrets, dossier scolaire, bulletin aux parents …)

En Segpa-EREA, un décret et un arrêté de juillet 2010 ont réorganisé le CFG, en conditionnant son obtention par la validation du LPC (palier 2). La mise en oeuvre de ce nouveau CFG s’est faite dans l’impréparation générale, de manière disparate, souvent improvisée, le SNUipp-FSU rappelle son attachement à la valeur du CFG comme diplôme national. Il propose aux enseignants de Segpa-EREA de débattre sur les conditions de validation du CFG en lien avec le LPC et demande la possibilité de revenir aux conditions de validation des années antérieures pour la session 2011 du CFG.

PDF - 46.8 ko
Lettre du SNUipp-FSU au Ministre

Motion du Conseil syndical du SNUipp-FSU de Vendée

Le Livret Personnel de Compétences est un livret qui rassemble les attestations de connaissances et de compétences du socle commun. D’après les textes officiels, il doit permettre, après évaluation, de valider « de manière positive » les compétences des élèves.
Elles sont mesurées à trois étapes de la scolarité : palier 1 en CE1, palier 2 en CM2, palier 3 en troisième.

Les enseignants du premier degré travaillent depuis bien longtemps à partir de compétences comme en attestent le nombre et la variété des livrets scolaires élaborés par les équipes, au service des élèves et de leurs familles. Le LPC n’apporte donc rien d’innovant aux pratiques pédagogiques des enseignants et n’améliore en rien la réussite des élèves.

Par contre, contrairement aux outils utilisés jusqu’alors par les équipes enseignantes, le LPC découle directement et quasi-uniquement du socle commun, qui écarte pleinement l’idée de réussite partielle et entraîne à plus ou moins long terme la stigmatisation des élèves, en particulier du fait de sa déclinaison numérique actuelle qui n’offre pas toutes les garanties éthiques.

De nombreuses raisons, pédagogiques ou éthiques peuvent être avancées pour contester sa mise en place. Le conseil syndical du SNUipp-FSU 85 met en avant l’analyse suivante :
- La charge de travail : argument fondamental qui nous alerte en premier lieu en tant qu’organisation syndicale de personnels enseignants ;
- L’utilité : ce LPC ne répond à aucun besoin ni aucune demande des équipes sur le terrain et il le ne permet en rien de favoriser la réussite des élèves ;
- Le contenu : les compétences mises en avant dans ce livret sont loin de l’idée de compétence telle que nous la concevons dans les classes et au SNUipp-FSU. Dans ce LPC, les compétences dont il est question répondent aux demandes du Protocole de Lisbonne en matière d’Éducation et à une volonté de mettre l’École au service du monde de l’entreprise ;
- Le fichage : le passage à un format numérique doit nous conforter dans une position de rejet d’un tel outil ; cela d’autant plus que les fichiers informatiques se multiplient dans nos écoles et bien souvent sans autorisations de la CNIL.

Par conséquent, le conseil syndical du SNUipp-FSU85 demande l’abandon du Livret Personnel de Compétences (de la maternelle à la fin du collège) en appelle à la liberté pédagogique des équipes et au boycott du LPC pour la présente année scolaire.

Nous vous encourageons à prendre contact avec nous auprès de la section départementale par téléphone (02.51.62.03.14) ou par mail (snu85@snuipp.fr).

C’est ensemble que nous porterons les valeurs d’une École publique attachée à faire grandir et réussir tous les élèves qui lui sont confiés.

La Roche-sur-Yon, le mardi 10 mai 2011


Quelques éléments d’analyse

Pour vous permettre de vous faire une idée objective des enjeux, voici trois séries de textes :

1/ Les diaporamas "officiels" du Ministère

2/ Une analyse critique du SNUipp/FSU de Saône et Loire :
Lors des deux précédents CN (conseil national), il a été décidé d’ouvrir le débat avec la profession sur la question du « Livret Personnel de Compétence ».
Le conseil syndical du SNUipp de Saône et Loire a convenu, à l’unanimité, que le LPC imposé l’année scolaire dernière, était un « outil » massivement rejeté par les équipes dans le département et cela à plusieurs titres :
- Charge de travail : Argument fondamental qui devrait nous alerter en premier lieu en tant qu’organisation syndicale de personnels enseignants
- Utilité : Ce LPC ne répond à aucun besoin ni aucune demande des équipes sur le terrain
- Contenu : Les compétences mises en avant dans ce livret sont loin de l’idée de compétence telle que nous la concevons au niveau du SNUipp. Dans ce LPC, les compétences dont il est question répondent aux demandes du Protocole de Lisbonne en matière d’Education et à une volonté de mettre l’Ecole au service du monde de l’entreprise.
- Fichage : Le passage à un format numérique doit nous conforter dans une position de rejet d’un tel outil ; cela d’autant plus que les fichiers informatiques se multiplient dans nos écoles et bien souvent sans autorisations de la CNIL.

Le passage au format numérique prévu pour septembre 2011 doit être une opportunité à saisir pour lancer une consigne de boycott syndicale.

3/ Quelques dossiers en ligne, très complets (SNUipp-FSU 38, SNES et CNRBE)
- le dossier de 32 pages du SNUipp/fSU 38
- le dossier du SNES
- la position du Collectif National de Résistance à Base Elèves CNRBE

PDF - 37.7 ko
Téléchargez la motion du SNUipp-FSU 85

 

23 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.