www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le métier  / Evaluations / LPC 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 janvier 2011

Évaluations nationales : consignes syndicales du SNUipp 85

Le SNUipp-FSU 85 appelle les écoles à lui envoyer les résultats des évalutations pour les fusionner avec les autres écoles de la circo et envoyer la globalité aux IEN.
Consignes du SNUipp-FSU :

- nous invitons d’ores et déjà les écoles à adapter le protocole en se servant de ces évaluations comme un outil parmi d’autres, au service des élèves, des familles et des parents ;
- informer les parents d’élèves par le biais du modèle de lettre ci-contre ;
- adopter la motion du Conseil des maîtres et la transmettre au SNUipp-FSU 85 ;
- ne faire passer que les épreuves qui correspondent à des notions étudiées, de manière à ne pas mettre les élèves en difficulté ;
- soit ne pas faire remonter les résultats à l’administration, soit les faire transiter par le SNUipp-FSU qui les fusionnera avec les autres résultats reçus des écoles de votre circonscription pour conserver l’anonymat des résultats de chaque école, tout en rendant les données exploitables globalement.
Word - 122.5 ko
Motion du Conseil des maitres
Word - 24 ko
Lettre aux parents de CM2

Lire le communiqué de presse du SNUipp-FSU.


Argumentaire du SNUipp

Le dispositif est reconduit quasi à l’identique, un petit relookage et une prime sont censés faire passer la pilule...

La concertation lancée par le ministère au printemps dernier a accouché d’une souris. Malgré les importantes critiques formulées par les organisations syndicales et les parents d’élèves, seule une modification du codage est intervenue. Pour 1/3 des items, au-delà du codage binaire, on pourra désormais prendre en compte la réponse partielle correcte ou la réponse partielle incorrecte.

Dans de telles conditions, le SNUipp continue de réclamer l’abandon du dispositif et réitère ses critiques :
- mise en difficulté des élèves par une passation d’items portant sur des compétences non travaillées en ce milieu d’année
- contenu des évaluations qui reflète une vision mécaniste des apprentissages
- à plus ou moins long terme, mise en concurrence des écoles par la publication des résultats (pour l’instant, les mobilisations des enseignants et des parents ont permis d’éviter la publication école par école)
- mise en place d’un dispositif de pilotage du système éducatif par l’évaluation. Les pays qui l’ont instauré constatent aujourd’hui qu’au-delà de la façade (bonne réussite sur des tests formatés) une baisse générale du niveau est observée et tout particulièrement en ce qui concerne, la réflexion, l’autonomie de l’élève en situation de recherche, la capacité à faire du lien, à réinvestir, la culture générale..

Pour le SNUipp, si l’évaluation est naturellement partie intégrante de nos pratiques professionnelles, les outils d’évaluation doivent être avant tout au service des élèves. Ils doivent constituer une aide pour les enseignants pour repérer les réussites et les difficultés des élèves. Ils doivent être l’occasion de mettre en place un véritable travail d’équipe. Les évaluations ministérielles ne répondent pas à ces exigences. Leur finalité, au seul service du pilotage par les chiffres, constitue une rupture culturelle, un levier « politique » de mise en oeuvre de programmes par ailleurs contestés et de normalisation des pratiques pédagogiques..


La FCPE appelle au blocage des évaluations de CM2

Maintenir les évaluations de CM2 au mois de janvier cette année encore est une erreur profonde que commet le ministère de l’Education nationale. Ces évaluations, par leur calendrier, leur contenu et leur notation sont inutiles et même déstabilisantes pour les élèves. Parce qu’il n’est pas acceptable que des enfants soient évalués sur des choses qu’on ne leur a pas encore enseignées, la FCPE appelle les parents d’élèves à bloquer ces évaluations en refusant la transmission des résultats de leur enfant hors de la classe.

Un débat a eu lieu au sein d’un groupe de travail organisé par le ministère de l’Education nationale au premier semestre 2010. Des propositions ont été faites, notamment pour placer ces évaluations non plus en milieu ou en fin d’année (pour les CE) mais en tout début d’année, afin que les enseignants puissent les utiliser pour repérer les difficultés de leurs élèves et mettre en place des réponses à ces difficultés.

Ces propositions ne semblaient pas faire blocage mais le ministère n’en a pas tenu compte. Il préfère manifestement un rapport de force inutile qu’une collaboration active avec la communauté éducative.

La FCPE invite les parents d’élèves à manifester par courrier auprès de l’enseignant, du directeur de l’école et de l’inspecteur d’académie leur refus de la transmission des résultats de leur enfant et à vérifier que leur demande expresse a bien été suivie.

Modèle de lettre destinée à refuser la transmission des résultats des évaluations hors de l’école.

Depuis leur apparition en 2009, les nouvelles évaluations nationales ont été très critiquées. Points de vue de chercheurs :
- Roland Charnay, professeur de mathématiques en IUFM, concepteur des programmes de 2002 analysait leur première mouture : http://www.snuipp.fr/Roland-Charnay.
- Anne-Marie Chartier, maître de conf à l’INRP, se posait la question de " comment mettre en évidence les progrès des élèves ? » : http://www.snuipp.fr/Evaluations-comment-mettre-en

 

3 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.