www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le métier  / Activités Pédagogiques Complémentaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 août 2009

Aide personnalisée : analyse des résultats de l’enquête

Comme c’est malheureusement le cas pour la plupart des réformes instaurées dans l’Éducation nationale, le bilan d’un nouveau dispositif est une étape par laquelle le ministre ne juge pas utile de passer. Pour le SNUipp, qui avait émis de fortes réserves sur le bien fondé de l’aide personnalisée, ce bilan est incontournable. Après la première enquête (décembre 2008) qui avait surtout mis en avant les difficultés de mise en place, notre deuxième enquête (mai-juin 2009) permet de mieux comprendre ce que les enseignants ont imaginé au fil des semaines et ce qui a ou doit évoluer.

Réinventer l’aide à la difficulté scolaire. Telle semble être une des pistes privilégiées par les enseignants suite à l’enquête de suivi sur l’aide personnalisée mise en place par le SNUipp.

Selon cette dernière, « près de 80% des écoles » ayant répondu au questionnaire mis en ligne en mai et juin ne souhaitent pas reconduire le dispositif en l’état. A cette date, plus de 1 200 réponses ont été enregistrées, ce qui représente un échantillon de plus de 2% des écoles maternelles et élémentaires.

De son côté, le ministre qui a, depuis un an, beaucoup communiqué sur les bienfaits de ce nouveau dispositif, n’a entrepris aucune synthèse nationale.

Réinventer d’autres fonctionnements pour une meilleure prise en charge de la difficulté scolaire, le défi est de taille. En effet, cela touche au cœur du métier d’enseignant et aux évolutions nécessaires de l’école face aux attentes d’une société de plus en plus exigeante en matière de connaissances, de culture partagée et de démocratie. Et ce alors que le système scolaire, après quarante ans de progression, ne parvient pas à faire réussir tous les élèves.

Face à cette réalité, le ministère ne peut laisser croire que l’aide personnalisée est à elle seule la clé qui permet de relancer la démocratisation de l’école. Ce serait même faire peser sur les épaules des enseignants une responsabilité qu’ils n’ont pas les moyens d’assumer du fait des choix budgétaires actuels (suppression de1500 postes RASED, création de postes d’enseignants ne suivant pas la démographie des élèves, baisse de l’offre de formation continue, …).

Comme le révèle l’enquête de suivi du SNUipp, sur le terrain, certaines équipes ne s’y sont pas trompées, contournant le dispositif dans « une débrouille souvent inventive » mais toujours au service des élèves les plus fragiles (voir les portraits d’école). D’autres, soumises à un cadre contraint (organisation, injonction des inspections) ont composé des dispositifs d’aide qu’ils jugent « parfois efficaces » sur certaines difficultés mais auxquels elles attribuent dans leur ensemble une note inférieure à la moyenne (2,10 sur 5). Cette réalité a amené 73% des écoles interrogées à faire évoluer leur dispositif en cours d’année, plus de 17 % décidant même d’arrêter sa mise en œuvre en proposant d’autres modalités de travail aux élèves.

Le statu quo n’est pas possible. Au contraire, en l’état, l’aide personnalisée met à jour les besoins de transformation de l’école et ce dès la maternelle : travail avec des petits groupes d’élèves pendant le temps de classe, travail en équipe ( enseignants, RASED, …)

Cela suppose d’expérimenter d’autres fonctionnements mis en place librement par les équipes, qui reposent sur plus de maîtres que de classe, sur l’attribution de temps de concertation. Cela nécessite aussi d’interroger le métier d’enseignant dans son travail quotidien : quelles aides ordinaires dans la classe, au sein des petits groupes ? quelles aides spécialisées conduites par les RASED ? Cela suppose enfin de l’accompagnement et de la formation pour construire les situations en fonction des élèves et des objectifs assignés et pour mieux appréhender toutes les dimensions de l’apprentissage.

C’est autour de ces pistes que le SNUipp souhaite travailler et réfléchir avec les enseignants et les chercheurs dans le cadre notamment de son dispositif de suivi de l’aide personnalisée. Pour rompre avec la politique éducative actuelle, réinventons !


Info reprise dans le Café Pédagogique le 26 août.

 

60 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.