www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 novembre 2008

Grève unitaire le 20 novembre

Quelques images de la manifestation de jeudi 20 novembre à La Roche-sur-Yon.
Environ 2000 manifestants, enseignants du premier degré, du second degré, enseignement général, technique, professionnel, enseignants du privé, parents d’élèves, tous venus dénoncer les "réformes" de l’Ecole, le mépris et le dédain de ce gouvernement...


Préparation au lacher de ballon


Le lacher des 500 ballons avec le message au Ministre


Florilège de slogans...

La mobilisation a été forte dans l’Académie, comme en témoignent les articles de Ouest France : à La Roche (1500 manifestants selon OF) , à Angers (3300 manifestants), à Cholet, à Laval avec 1500 manifestants et Nantes (10000 manifestants)

Au cœur de la mobilisation du 20 novembre, la grève des enseignants du 1er degré s’inscrit comme l’une des plus massives de ces dernières années.

Près de 50 % des enseignants vendéens étaient grèvistes (donnée de l’IA 85). Au niveau national, c’est près de 70 % d’entre eux qui ont cessé le travail et manifesté pour :
- que cessent le mépris, les mesures unilatérales imposées dans la précipitation et sans aucun dialogue social : EPEP, IUFM, SMA, …
- exiger un autre budget qui permette de faire face à la hausse des effectifs et de transformer l’école pour favoriser la réussite de tous les élèves
- le maintien des RASED
- que soit reconnue et respectée l’école maternelle
- un véritable dialogue social, le respect du paritarisme et des droits syndicaux.

Le message transmis par toute une profession aujourd’hui, est massif, net et déterminé.

A l’issue de cette journée, l’urgence est désormais au dialogue social et à l’ouverture de négociations.

Au niveau national, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT et le SNUIPP-FSU décident d’innover en adressant au ministre un « préavis de négociations » lui donnant, à l’image des préavis de grève, 5 jours pour ouvrir ces négociations. Pour leur part, nos trois syndicats affirment solennellement qu’ils sont disponibles à tout moment pour négocier sur les sujets au cœur du conflit.

Ils pressent le ministre d’entendre ce que des centaines de milliers d’enseignants lui disent ce 20 novembre.

Sans réponse de sa part, l’intersyndicale SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNUIPP-FSU, en tirera toutes les conséquences et proposera aux personnels de nouvelles actions pour contraindre le ministre à prendre en compte leurs revendications.

Au niveau départemental, l’Assemblée Générale réunie le mation de la grève a voté pour :
- Un moratoire de « l’aide individualisée » dans les écoles à partir du 5 janvier 2009
- Un boycott des évaluations en CE1 et CM2
- Le maintien intégral des personnels de RASED dans leur configuration actuelle
- Le refus de la mise en place des EPEP
- La poursuite de l’inscription et de l’accueil des enfants de 2 à 3 ans
- Le boycott des réunions de préparation de « la réforme des lycées » dans les lycées.

Un communiqué intersyndical va être communiqué très prochainement.


Les 21 organisations ayant appelé à la manifestation nationale du 19 octobre (organisations syndicales, de parents, de lycéens, d’étudiants, mouvements pédagogiques et associatifs) ont décidé
- se constituer en collectif permanent.
- d’appeler les personnels, parents, lycéens, étudiants, les citoyens à participer à une semaine d’action qui se tiendra du 17 au 21 novembre et qui pourra être déclinée différemment selon les secteurs.
- d’interpeller les députés pendant cette semaine.
- d’établir un communiqué de presse commun (cf. ci-dessous).

PDF - 84.9 ko
Après le 19/10, la mobilisation continue (communiuqué de presse)
Word - 35.5 ko
Lettre aux parents
PDF - 20.9 ko
Grève du 20 novembre
Communiqué de presse

Le SNUipp appelle à une journée massive de grève en novembre. Les provocations du ministre doivent trouver des réponses par une mobilisation record.

Jeudi 20 novembre, grève unitaire dans les écoles, à l’appel du SGEN-CFDT, du SE-UNSA et du SNUipp-FSU Assez ! Assez de mépris pour les élèves, les enseignants et l’école publique !

Les enseignants des écoles ont participé massivement à la manifestation nationale du 19 octobre. Le ministre de l’Education Nationale n’a apporté aucune réponse au mécontentement et aux revendications exprimées. La limite de l’acceptable est largement dépassée. C’est le métier et l’engagement professionnel des enseignants des écoles au service des élèves qui sont dévalorisés, critiqués et remis en cause en permanence.

Après la parution de programmes plus lourds dont la vision passéiste s’accompagne d’un temps d’enseignement réduit de deux heures, le « Débrouillez-vous » ou encore les propos provocateurs sur les enseignants de maternelle, ce sont les fondements de l’école publique qui sont remis en cause.

Pour la première fois dans le premier degré, une augmentation de près de 20 000 élèves s’accompagnera de la suppression de 5500 postes et, sans aucune concertation ou évaluation, de l’annonce de la suppression des réseaux d’aides aux élèves en difficulté. Qui peut croire un seul instant qu’avec un horaire diminué, des programmes plus lourds, moins d’enseignants, les réseaux d’aides aux élèves en difficulté supprimés, les élèves pourraient mieux réussir à l’école ?

Dans le cadre de la semaine d’action du 17 au 21 octobre, le SGEN-CFDT, le SE-UNSA et le SNUipp-FSU décident d’appeler les enseignants des écoles à faire grève massivement pour :
- que cesse le temps du mépris, des mesures unilatérales imposées dans la précipitation et sans aucun dialogue social : EPEP, IUFM, SMA ?
- exiger un autre budget qui permette de faire face à la hausse des effectifs et permette une transformation de l’école qui favorise la réussite de tous les élèves et l’annulation des fermetures de postes.
- le maintien des RASED.
- un véritable dialogue social et le respect des droits syndicaux.

PDF - 20.9 ko
Grève du 20 novembre
Communiqué de presse

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.