www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 septembre 2008

Le chiffre du jour : 30600 !
Mise à jour du 27 septembre

TOULON (AFP) - Nicolas Sarkozy a confirmé jeudi que "30.600 emplois publics" seraient supprimés en 2009, dans le cadre du non-remplacement d’un agent de l’Etat sur deux partant à la retraite, lors d’un discours à Toulon à la veille de la présentation du budget de l’Etat.

"Pour retrouver des marges de manoeuvre et pour préparer l’avenir, les dépenses de fonctionnement de l’Etat doivent diminuer", a déclaré M. Sarkozy.

"L’année prochaine c’est un total sans précédent de 30.600 emplois publics qui seront supprimés dans la Fonction publique" d’Etat (2,5 millions d’agents), a lancé le président de la République.

Ce chiffre avait déjà été annoncé au mois de juillet dans un document du ministère du Budget présenté au moment du débat d’orientation budgétaire à l’Assemblée nationale.

Ce document précisait également que pour 2009, 13.500 postes seraient supprimés dans l’Education (sur environ un million), 8.250 dans la Défense (426.000 au total), 2.953 à l’Intérieur (sur 190.000) et 2.812 pour le ministère du Budget et de la Fonction publique.

En 2008, 22.900 postes de fonctionnaires, soit un départ à la retraite sur trois non remplacé, avait été supprimés.

Réagissant à l’annonce de M. Sarkozy, le leader de la FSU (premier syndicat de la Fonction publique d’Etat), Gérard Aschieri, a estimé jeudi soir qu’il s’agissait d’un "très mauvais choix. Ca oublie que la Fonction publique et notamment des secteurs importants comme l’Education et la Recherche, sont un investissement pour l’avenir".

"Cet acharnement, c’est une sorte de marque de l’impuissance du gouvernement à avoir une politique économique qui permette d’avancer de vraies solutions pour la croissance", a-t-il ajouté.


Mise à jour du 27 septembre
PARIS, 26 septembre 2008 (AFP) - Le projet de loi de finances 2009 prévoit 13.500 suppressions nettes de postes dans l’enseignement scolaire public et privé, dont 6.000 suppressions de postes d’enseignants dans le primaire et 7.500 dans le secondaire, selon la répartition détaillée vendredi par le ministère.
Ces postes budgétaires ne correspondent cependant pas tous à des postes d’enseignants devant élèves, car la priorité du ministère est d’"employer le plus efficacement possible" les enseignants, notamment en améliorant la gestion des remplacements et par le retour devant élèves des professeurs "mis à disposition" (par exemple dans des associations).
Dans le secondaire, 6.500 suppressions de postes d’enseignants concernent le public et 1.000 le privé.
Concernant les postes administratifs, 500 vont être supprimés dans l’administration centrale de l’Education nationale mais 500 créations sont prévues pour le personnel des futurs établissements publics de l’enseignement primaire (EPEP) qui regrouperont et géreront chacun plusieurs écoles primaires.
Ces EPEP font l’objet d’une proposition de loi, déposée jeudi par trois députés UMP, qui pourrait examinée à partir de janvier au Parlement.
Pour les enseignants, l’évolution de leurs effectifs s’explique en sept points, détaillés lors d’un point de presse par le directeur de cabinet du ministre de l’Education Xavier Darcos.
- Création de 500 postes en primaire pour l’ouverture de 500 classes, compte tendu de la hausse prévisionnelle de 16.000 écoliers à la rentrée 2009.
(nota du SNUipp85 : 1 poste pour 32 élèves)

- Réaffectation au sein du primaire de 3.000 maîtres spécialisés dans la difficulté scolaire (dits maîtres "E" et "G"). Alors qu’ils faisaient de l’aide individuelle ou en petits groupes, ils se verront affecter une classe.
(nota du SNUipp85 : voilà officialisée la fin des RASED dont nous vous parlons depuis plusieurs mois, plus précisément encore depuis la signature par certains d’un certain protocole d’accord, vous savez, celui qui parle de soutien...).

- Enseignants "mis à disposition" : 1.500 vont être remis devant élèves (500 en primaire, 1.000 en secondaire).
- Amélioration de la gestion des remplacements : 3.350 postes supprimés (3.000 dans le secondaire public et 350 dans le privé).
- Compte tenu de la baisse prévue de 22.000 élèves en collèges et lycées à la rentrée 2009, 2.300 postes supprimés (2.000 dans le public, 300 dans le privé).
- Dans les lycées difficiles, 600 postes créés (500 public, 100 privé).
- Suppression de 4.450 postes d’enseignants stagiaires, dont 3.000 en primaire, 1.000 dans le secondaire public et 450 dans le privé.
L’Education nationale emploie plus d’un million d’agents publics soit près de la moitié des agents de l’Etat.

Le SNUipp 85 mettra en ligne en début de semaine ses commentaires détaillés.
D’ores et déjà, nous constatons malheureusement sans grande surprise la révoltante disparition des RASED, disparition en bonne partie facilitée par la signature du protocole d’accord par deux organisations syndicales minoritaires. C’est d’ailleurs ce que la profession, avec le SNUipp, comprenait en appelant à ne pas signer ce protocole.
Nos élèves en difficulté peuvent les en remercier.
Nous constatons également un recrutement d’un enseignant pour 32 élèves dans le primaire ; là encore, l’Etat donne-t-il des moyens à l’Ecole ? La réponse est évidente...
D’autant plus en voyant la suppression de 4450 postes d’enseignants stagiaires...
L’Ecole est "bien" gérée puisque le budget est "bien" bouclé... mais l’intérêt de nos élèves n’est définitivement pas pris en compte dans cette Ecole là.
On le comprend facilement : il n’y a aucune ambition pour l’avenir de la Nation et nos élèves (à commencer par ceux le plus en difficulté), qui sont pourtant les citoyens de demain, sont sacrifiés sur l’autel de la rentabilité.

 

31 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.