www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 octobre 2007

Mouvement du 18 octobre 2007 : une étape importante
Revendications et Lettre aux parents

18 octobre une première étape de mobilisation incontournable

Cette première journée d’action se situe doit être considérée par tous comme une première étape de mobilisation dans un processus qui doit s’élargir et s’inscrire dans la durée.

Au-delà de l’appel premier des fédérations de cheminots et d’EDF-GDF, la CGT, la FSU, FO et le G10 Solidaires ont souhaité en Vendée que cette journée dépasse le champ de leurs salariés concernés et la seule question des régimes spéciaux de retraite.

Car, il y a urgence à s’opposer aux attaques tous azimuts du gouvernement et notamment à faire face à l’empressement présidentiel qui précipite le calendrier des consultations.

Les annonces du gouvernement confirment en effet la volonté de destruction du modèle social français. Cette politique est d’abord un choix de société qui renvoie l’emploi, l’augmentation du pouvoir d’achat, les retraites, la protection sociale et la santé à la seule responsabilité individuelle des salariés et à leur seul travail. Tout cela se paie au prix fort : celui de la diminution du nombre de fonctionnaires et de l’offre de service public.

La notion même de solidarité nationale est menacée dans ses fondements !

Dans ce contexte, l’Education Nationale et l’Ecole sont en première ligne pour subir des régressions très fortes et des remises en cause durables : statut, EPEP, rénovation du métier d’enseignant, réduction de l’offre d’enseignement aux élèves, avenir de l’enseignement spécialisé, prise en charge de la difficulté scolaire … toutes ces questions (et bien d’autres encore) trouvent légitimement leur place dans les réunions que le SNUipp a décidé d’initier dès le jeudi 18 octobre en commençant par les secteurs de la Roche sur Yon et de Challans.

Les premiers éléments qui nous parviennent depuis quelques jours laissent entrevoir une très forte mobilisation dans certains secteurs : Cheminots, RATP, EDF-GDF, EADS, … Dans les écoles, malgré ce sentiment très présent d’attentisme et de résignation pour certains, déjà un certain nombre de collègues nous ont indiqué que leur école serait fermée. Les enseignants doivent prendre toute leur place dans cette première étape d’action pour peser aux côtés des autres salariés sur les enjeux du moment. C’est à cette condition que la mobilisation s’élargira et s’amplifiera !

Faites-nous remonter l’état de mobilisation de votre école d’ici au 18 …

Les revendications :

PDF - 314.1 ko
Bulletin FSU - Les revendications
Le modèle de lettre aux parents :

Ce texte est une proposition de lettre aux parents. Vous pouvez la reprendre en faisant un copier/coller.

Madame, Monsieur,

Les déclarations du Président de la République marquent une offensive tous azimuts contre les services publics, leurs personnels et les usagers. Les premières mesures annoncées ouvrent une période cruciale sur de nombreuses remises en cause de droits acquis pour les salariés du public comme du privé (retraite, emploi, salaires, libertés, …). L’école n’est pas épargnée. Or, améliorer la réussite scolaire de tous les jeunes, est urgent ... dans une société qui voit grandir les inégalités sociales et territoriales !

S’il y a de réelles difficultés dans l’Ecole, elles renvoient aussi, à des difficultés vécues au quotidien hors de l’école par des milliers d’enfants et de jeunes. Non, tous les enfants n’ont pas les mêmes chances au départ, tous les jeunes n’ont pas les mêmes conditions de vie, de santé, d’équilibre qui leur permettent, sans accompagnement, d’accéder aux apprentissages, de se projeter dans l’avenir.

Il faut combattre les inégalités sociales et le danger que représenterait l’instauration d’une Ecole à deux vitesses. Il n’y a rien de plus indispensable pour les jeunes de leur offrir un avenir positif. C’est pourquoi l’Ecole doit réussir à se transformer. C’est ce défi là que doit relever le Service Public d’Education, parce qu’il est le seul à pouvoir le faire, pour tous, et pas seulement pour les plus favorisés ou les « méritants ». C’est une question d’avenir, c’est un enjeu de démocratie.

La suppression de 11 200 emplois dans l’Education nationale (et peut-être plus dans les années à venir), s’ajoutant aux milliers déjà subies, annonce encore plus de précarité, de difficultés, pour tous : personnels, familles, élèves. C’est inacceptable !

L’école, les enfants et les jeunes méritent mieux. Leur avenir se joue dès la maternelle, il se joue dans des classes moins chargées, il se joue dans un collège pour tous, il se joue dans la mise en oeuvre de pédagogies et d’organisations prenant en compte chacun, permettant l’accès de tous aux savoirs, à la culture. Il se joue avec une meilleure cohésion de la communauté éducative, des enseignants formés, des personnels pour accompagner, aider à tous les niveaux enfants et adolescents. Nous voulons une politique éducative ambitieuse faisant avancer notre École publique en mettant au cœur la réussite de tous les jeunes. Nous voulons pour cela d’autres choix, un autre budget, une autre politique.

C’est pourquoi, je serai en grève le jeudi 18 octobre 2007 suite à l’appel unitaire des organisations syndicales interprofessionnelles pour faire obstacle aux mesures destructrices engagées par ce gouvernement.

Je suis certain de pouvoir compter sur votre compréhension et votre soutien.

L’enseignant(e) de votre enfant

 

66 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.