www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le paritarisme  / La C.A.P.D.  / Année scolaire 2006-2007 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 mai 2007

Conseil de Formation du 3 mai 2007 : vos élus quittent la séance !

AVS / EVS - Formation Continue - Base élèves

Vos élus présents au Conseil de Formation du 3 mai 2007 ont quitté la séance après avoir lu la déclaration ci-dessous, faisant part de
notre opposition au plan de formation continue indigent pour l’année scolaire prochaine,
exposant notre indignation face au traitement réservé aux AVS/EVS,
et exprimant notre opposition à la mise en place de Base-élève (position adoptée suite au vote de 176 collègues sur 180 présents -2 abstentions et 2 refus de vote- lors de la journée d’information syndicale du 2 mai)


Déclaration de Michel Clochon et Laurent Forcari, élus du personnel au titre du SNUipp, lors du Conseil de Formation,

Jeudi 3 mai 2007

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Années après années, les élus du SNUipp Vendée ont assisté au naufrage programmé de la Formation Continue des enseignants du 1er degré.

De conseils de formation en conseils de formation, ils ont interpellé tous les IA qui se sont succédés. Ils ont systématiquement rappelé leur attachement au droit d’une Formation Continue de qualité pour tous les enseignants tout au long de leur carrière.

Des restrictions budgétaires successives jusqu’à la mise en place de la LOLF, chaque IA a tenté l’un après l’autre de justifier, d’argumenter, de positiver, inventant parfois même un nouveau vocable, disant l’inverse de ce qui avait été annoncé un an ou deux auparavant, démontrant toutes les avancées de leurs plans de formation.

Nous avons tellement progressé que la Formation Continue ne concerne aujourd’hui plus qu’une partie infime partie de la profession.

Les nouvelles modalités de formation des T1 aggravent encore la donne cette année.

Vous même avez reconnu lors d’une précédente réunion paritaire, la difficulté de proposer un plan de Formation Continue dans le cadre de telles contraintes.

Nous ne nous trompons pas, l’IA de Vendée ne porte pas la responsabilité des années de casse.

Mais l’IA de Vendée doit assumer la situation catastrophique actuelle de la Formation Continue.

Devant un tel naufrage, vous tentez de colmater, vous écopez avec les moyens qui sont les vôtres, répondant aux injonctions rectorales et ministérielles en saupoudrant 4 jours de « Sciences et techno » ici, 4 jours de « Calcul mental » là-bas.

Les élus du SNUipp n’ont, jusqu’à présent, pas pratiqué la politique de la chaise vide.

Mais aujourd’hui, la Formation Continue a quasiment touché le fond du fond. Que pouvons-nous apporter aux collègues que nous représentons dans cette instance ? Nous avons l’impression de les tromper en « cautionnant » ce qui est mis en place.

La Formation Continue est sabordée. Vous nous expliquez l’inexplicable ; nous ne pouvons accompagner cette démarche inacceptable.

Nous voulons aussi vous faire part de notre colère quant à la situation des AVS et EVS recrutés dans les écoles. Dans le cadre de la journée d’information syndicale que nous organisions hier, nous en avons rencontrés 25.

Nous avons encore en tête, mais eux aussi, les grands discours sur la nécessaire solidarité nationale.

Ces personnels précaires, rémunérés entre 500 et 700 € par mois, n’ont pour la plupart pas eu d’information sur leur avenir, et plus grave encore n’ont eu aucune Formation qui pourtant était intégrée à leurs droits.

Vous êtes l’employeur, vous serez le licencieur. Ils seront à la rue le 30 juin prochain.

Vraisemblablement seront-ils remplacés par d’autres, sans droit, dès fin août afin de mettre en place très rapidement « Base-élèves ».

Lors des réunions que vous organisez actuellement, en direction des maires et des directeurs, le terme de FANTASME a été a plusieurs reprises utilisé lorsque des participants faisaient état de leur réserve ou de leur opposition à diffuser certains renseignements.

Nous avons réuni hier 180 collègues. « Base-élèves » a été l’objet d’un long échange.

Nous avons appris que sur deux circonscriptions au moins, les IEN se sont comportés de façon totalement inadmissible : injonction, intimidation, mensonge, départ en stage « imposé ». Fantasme ?

Ces méthodes ne correspondent en rien au document que vous avez fait parvenir dans toutes les écoles (déploiement Base élèves 1er degré) où chacun (maire et directeur) peut demander à entrer ou non dans l’application « Base élèves ».

Nous utiliserons donc des méthodes à la hauteur de ce qui vient de se passer.

Dans les prochains jours, nous enverrons une enquête dans l’ensemble des écoles du département pour voir comment a été présenté ou proposé ce nouveau matériel informatique.

Dans quelques jours, nous diffuserons sur notre site la liste des circonscriptions où des pressions ont été exercées.

Je vous informe qu’hier, 176 collègues se sont prononcés contre la mise en place de « Base-élèves ».

C’est pour l’ensemble de ces raisons que nous ne siègerons au sein du Conseil de Formation aujourd’hui.


Après la réponse de l’IA (selon lui tous les crédits affectés à la formation ne sont pas utilisés, ce qui revient quasiment à dire que ce sont les enseignants qui ne veulent pas se former. M. Morel nous a répondu quant à lui que durant les réunions consacrées à base-élève, il estime n’avoir empêché aucun collège de s’exprimer car il est dit-il : "un démocrate".), les deux élus du SNUipp ont quitté la séance.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.