www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le paritarisme  / La C.A.P.D.  / Année scolaire 2018-2019 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Dans la même rubrique

1er février 2019

CAPD du 16 janvier : compte-rendu

Compte-rendu de la CAPD du 16 janvier 2019 : permutations, formation, recours entretien de carrière...

La première CAPD de l’année s’est tenue le mercredi 16 janvier 2019. A l’ordre du jour de celle-ci : les demandes de changements de département pour la rentrée 2019 et les recours suite aux entretiens de carrière.

En l’absence de DASEN, le secrétaire général présidait. Le SNUipp-FSU 85 a introduit la CAPD en faisant la déclaration suivante : lien vers déclaration

Déclaration du SNUipp-FSU 85

Mesdames, Messieurs les membres de la CAPD,

Aujourd’hui, cette CAPD d’installation est l’occasion de réaffirmer l’importance que le SNUipp FSU85 attache au paritarisme.

Concernant les élections professionnelles, si nous regrettons le taux de participation et dénonçons les difficultés d’accès aux votes, l’augmentation du nombre de voix se portant sur le SNUipp FSU constitue un soutien fort, une reconnaissance du travail accompli et une adhésion aux valeurs que portent notre organisation syndicale et notre fédération. Notre mission de délégués du personnel est de porter la parole de nos collègues qui souhaitent voir les conditions de travail améliorées, que leurs droits soient défendus. Ils sont attachés à un service public de qualité au service de leurs élèves.

Depuis toujours, nous vous alertons sur nos conditions de travail en toute objectivité. Nous revendiquons sans relâche une école respectueuse des élèves et des enseignants ! Nous serons toujours présents pour demander un traitement transparent et équitable de toutes les situations.

Vous connaissez notre souci permanent de porter factuellement les réalités du terrain. En commissions ou lors d’audiences, sans relâche nous témoignons des difficultés dans les classes surchargées, de la problématique des RASED, d’une formation au-dessous des enjeux, d’un soutien insuffisant aux équipes pour la gestion des élèves à profil particulier, d’une inclusion scolaire nécessitant des prérequis, d’une souffrance au travail croissante…

Le ministère que vous représentez ne peut pas ignorer cette évolution de contexte et continuer de faire la sourde oreille !

Nous savons qu’à votre niveau, vous opérez dans un cadre contraint imposé par le recteur et le ministre. Néanmoins, vous avez le devoir de soutenir vos équipes d’école et relayer avec force cet état des lieux inquiétant ! S’il s’agit de loyauté, de quel côté doit-elle s’exercer ? Un exemple à l’image du traitement et de la considération que le ministère porte aux élèves et aux enseignants : les évaluations nationales en CP ! Vous le savez, les collègues ont majoritairement dénoncé des évaluations inadaptées : items aberrants, modalités de passation ubuesques, temps de saisis des résultats d’environ 4h par classe ; tout en exprimant de vives réserves sur leur sens ! Si des collègues présentaient des telles modalités de travail et de tels contenus lors d’un rendez-vous de carrière, ils seraient sans doute sanctionnés par un « A consolider » ! Ont-ils été entendus ? Et bien non, on recommence ! Et comme le ministère considère que les enseignants sont taillables et corvéables à merci, il en rajoute ! Il faut, pour certains d’entre eux qu’ils aillent maintenant sur leur temps personnel, avec leurs propres moyens chercher les documents de passation des évaluations au collège ! Quel mépris ! C’en est trop ! En ce sens, le SNUipp FSU appelle dès à présent chaque conseil des maitres à faire remonter une motion s’opposant à ce traitement !

La délégation du SNUipp-FSU 85,
Sylvie BUET, Mélanie GUICHAOUA, Johann JOLY, Sylvette LALO

Permutation :

42 demandes de changement de département étaient étudiées dont 28 demandes vers la Loire-Atlantique.

Un groupe de travail réuni le lundi 14 janvier avait permis au SNUipp FSU 85 de soumettre à l’administration quelques cas qui posaient question. Suite à ce groupe de travail, 3 situations de collègues ont été revues notamment grâce à nos prises de contact téléphonique pour accompagner les collègues dans leur calcul de point.

Recours rendez-vous carrière :

4 demandes de recours de collègues ayant eu leur entretien de carrière dans le cadre du PPCR ont été étudiées. Les collègues contestent soit l’avis définitif accordé par la DASEN soit la grille utilisée par l’IEN lors de l’entretien.

En effet, certains collègues ayant obtenus une majorité d’avis très satisfaisant et excellent aux items de la grille d’évaluation ne comprennent pas pourquoi l’avis final de la DASEN est « satisfaisant ». Cette incompréhension est tout à fait légitime !

L’administration explique que l’avis n’est pas calculé que d’un point de vue mathématique mais qu’il est accordé en fonction de ce que les autres collègues ont eux-mêmes obtenu. Il ne faut pas sous-entendre qu’une majorité d’excellent entraine une appréciation « excellent » de la part de la DASEN. Pour avoir un avis final « très satisfaisant » à l’échelon 8, il fallait au minimum obtenir 9 avis « excellent » et « très satisfaisant »... Pour l’échelon 9 : il fallait au moins 9 avis très satisfaisant et/ ou excellent pour accéder à l’avis « très satisfaisant »… Il fallait au moins 9 avis excellent pour accéder à « l’avis excellent »…

Il nous est expliqué que l’IEN ne se contente pas de mettre des croix dans des cases mais nuance les choses grâce au dialogue engagé avec l’enseignant, à l’espace d’expression dont dispose l’IEN mais également l’enseignant. Il semble que peu d’enseignants se saisissent de cet espace d’expression qui nécessite, il est vrai, une réelle confiance en sa hiérarchie.

Par ailleurs, l’administration n’a pas souhaité pondéré certains items par rapport à d’autres, donnant plus de valeur à certaines compétences professionnelles au détriment d’autres.

Il nous est dit que si l’appréciation DASEN avait une formulation différente de celles des items de la grille, celle-ci poserait moins question. Il nous est rappelé que l’avis « satisfaisant » est donné à un enseignant qui fait bien son travail et que ce n’est pas négatif.

Pour le SNUipp FSU 85, il est important que l’avis de la DASEN soit explicité. L’acceptation du PPCR pour l’ensemble des collègues passera par une bonne compréhension et une explication claire des attentes du PPCR, ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui.

Quant à la grille utilisée, des collègues en détachement, notamment sur des postes ASH hors la classe, se voient évalués sur la même grille que les collègues en classe donc sur des items directement liés à l’exercice en classe !

M. l’IEN adjoint justifie l’utilisation de cette même grille en arguant que l’évaluation de l’enseignant se fait sur l’ensemble de sa carrière et non pas seulement sur le moment du rendez-vous de carrière. Les IEN se basent alors sur les différents documents présents dans le dossier des personnes et sur les rapports d’inspection qui ont eu lieu dans le passé.

Pour le SNUipp-FSU85, les avis satisfaisants basés sur des missions datées ne pouvant avoir fait l’objet d’une évolution, font basculer l’avis général sur un avis satisfaisant alors que les autres items en lien direct avec leur mission sont très satisfaisants. Il est donc légitime que cet avis général soit incompris et remis en cause.

Le SNUipp FSU 85 fait le parallèle avec les grilles spécifiques existantes pour les « directeurs d’école entièrement déchargés ». Ils ont été adjoints dans leur carrière mais pour autant aucun item sur la classe n’apparait dans cette grille spécifique. Quelle équité face à l’évaluation ? Dans cette situation, les collègues ne se voient pas pénaliser par leurs exercices précédents qui pouvaient être satisfaisants !

Se pose donc la question de la pertinence ou non de la différenciation de l’évaluation !

Si nous sommes sur une première année de mise en œuvre, celle-ci interroge et une réflexion va devoir être menée pour faire évoluer les grilles d’évaluation en fonction des situations particulières d’exercice de certains collègues.

Le SNUipp FSU 85 se pose la question de la communication aux collègues du refus de changement d’avis. A ce jour, l’administration n’a pas réfléchi à sa façon de faire. Nous demandons qu’une explication juste et claire soit donnée aux collègues qui ont saisi la CAPD notamment pour lever toutes les interrogations que ces avis soulèvent. De même qu’une information claire et précise sur les critères retenus pour émettre l’avis général devrait être donnée à tous les collègues de façon à ce que des nouvelles interrogations ne voient pas le jour.

Plan de formation :

Seulement 3 collègues directeurs ont demandé la formation continue qui leur est proposée, malgré une relance faite en décembre.

Par conséquent, l’administration annule donc ce stage et se questionne sur la poursuite de cette offre.

Questions diverses posées par le SNUipp-FSU 85
- Mouvement 2019 et temps partiels : quel calendrier prévisionnel et quelles modalités de discussions des règles départementales ?

  • Un nouvel arbitrage sera proposé lorsqu’un DASEN sera nommé.

- Avancements accélérés aux 6ième et 8ième échelons : à quelle date le tableau d’avancement sera-t-il présenté en CAPD ?

  • L’administration de Vendée est prête. Elle attend les instructions pour publier les résultats !

- Indemnités versées aux maitres d’accueil temporaire (MAT) : comment la réglementation est-elle appliquée pour les enseignants du département ?

  • Un MAT accueillant un stagiaire en M1 perçoit un peu plus de 70€, or, dans les textes, il est fait état de150€ brut par période de stage. Les représentants du SNUipp-FSU85 demandent que la circulaire soit appliquée… ce que font d’autres départements ! Le secrétaire général engage les collègues à revenir vers l’administration pour que leur situation soit revue.

- Formation spécialisée : communication de la liste des candidats affectés en Vendée reçus et non reçus à la session 2018 du CAPPEI.

  • Le secrétaire général informe que tous les candidats en formation en 2017-2018 ont été reçus au CAPPEI. Une réunion ministérielle le 15 janvier a eu lieu qui a abordé la gestion des options, lors du mouvement. Le groupe de travail sur le mouvement abordera ces nouveaux éléments.

- Quels volumes d’absences non remplacées en novembre-décembre ?

  • Le tableau des absences non remplacées par circonscription a été fourni.

 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.