www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 mars 2006

Le CPE - un contrat inacceptable

CPE : un contrat inacceptable !

Licenciement sans motif :
Les CPE est, d’un point de vue juridique, un CDI, mais sa seule caractéristique est qu’il comporte une « super période d’essai » de deux ans au cours de laquelle l’employeur peut licencier un salarié sur simple lettre recommandée sans avoir à en préciser le motif.
Le CPE est moins favorable qu’un CDD qui ne peut excéder 18 mois, renouvellement compris, et qui ne peut être rompu avant son terme.

Une précarité accrue :
Pour les salariés, c’est, au sens propre, l’incertitude du lendemain imposée pendant deux ans. C’est mettre fin à l’état de droit dans l’entreprise, puisque sous la menace permanente de l’employeur et la pression du chômage, les salariés hésiteront à réclamer le respect de leurs droits collectifs et individuels.

Un contrat « anti jeunes » :
Pour les partisans du CPE, la période d’essai de 2 ans permettrait aux jeunes « de donner toute la mesure de leurs capacités ». Quelle anarque ! En effet, rien n’empêche aujourd’hui, avec le CDI ou le CDD, les employeurs de donner aux jeunes cette possibilité.
La majorité des jeunes passe aujourd’hui par des périodes de précarité avant d’accéder à un emploi stable (emplois aidés, intérim, stages, ...).
Le CPE institutionnalise l’emploi précaire spécialement conçu pour les jeunes.

Aucune garantie d’emploi stable :
Le gouvernement explique qu’avec le CPE et le CNE, il s’adresse aux « employeurs réticents à recruter faute d’avoir une lisibilité suffisante sur le potentiel de développement de leur entreprise » ou dont « l’entreprise a des difficultés à absorber un surcroît d’activité ».
Dans le premier cas, le CDI, avec possibilité de licenciement pour raison économique, répond à la situation et pour ce qui est du surcroît d’activité passager, le CDD a été conçu pour cela, avec possibilité de garder le salarié si l’activité devient pérenne. Le seul argument pour l’employeur est la possibilité de licenciement sans motif
C’est pourquoi, il est probable que l’employeur, dans la quasi totalité des cas, ne transformera pas le CPE en CDI, quitte à faire plus tard une nouvelle embauche en CPE.

Chômage et précarité
De moins en moins d’emplois vont relever du Contrat à Durée Indéterminée qui devrait pourtant être la norme.
Le Premier ministre a d’ailleurs annoncé son intention de travailler à une réforme du CDI dans un contexte où des voix s’expriment à droite et dans le patronat pour demander de « réexaminer le niveau de flexibilité offert par les contrats de travail ».
Pourquoi les employeurs embaucheraient-ils un jeune sur CDI lorsqu’ils ont l’opportunité de le faire sur ce nouveau type de contrat sans aucune contrainte ?
Pour tous, jeunes et moins jeunes, c’est la perspective d’une précarité généralisée et obligatoire.
Ce contrat préfigure une déréglementation à grande échelle du Code du Travail pour tous les salariés.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.