www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le paritarisme  / La C.A.P.D.  / Année scolaire 2004-2005 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 mai 2005

CAPD du 19 mai : déclaration des élus du SNUipp85

Déclaration des élus du SNUipp85 à la CAPD du 19 mai 2005

Cette CAPD se tient trois jours après une nouvelle journée de grève dans l’Éducation Nationale. Une mobilisation qui, sur la meilleure façon d’assurer la nécessaire solidarité avec les personnes âgées et les personnes en situation de handicap, répond encore une fois à une politique qui ne tient aucun compte de l’avis et des propositions des personnels et de leurs organisations syndicales représentatives.
Concernant le mouvement 2005, la participation des enseignants au mouvement est toujours en constante augmentation. Pour rappel : 574 collègues participaient au mouvement 2004, ils étaient 566 en 2003, 536 en 2002, 476 en 2001, 433 en 2000. Ils sont 603 à avoir participé cette année ! Sur les 6 dernières années, cela représente une augmentation de plus de 30%. C’est tout sauf anodin.
1 collègue sur 3 a donc souhaité cette année, pour une raison ou une autre, changer d‘affectation. Cette proportion est significative d’une dégradation des conditions d’exercice de notre métier et de l’environnement social. Cette proportion en augmentation constante n’est pas à sous-estimer car elle signifie quelque chose de profond, tout sauf une mode ou une volonté de mutation purement fantaisiste de la part de nos collègues.
Elle est, de notre point de vue, la résultante d’une recherche d’un certain « mieux vivre » pour des dizaines de collègues qui n’en peuvent plus des effectifs chargés, de la lourdeur des taches, de certains élèves en grande difficulté sociale et familiale pour lesquels une prise en charge est insuffisante voire parfois inexistante faute de moyens. Ces collègues vivent mal leur métier parce qu’ils vivent mal l’image d’une dégradation sociale constatée par tous et que la société leur renvoie sans complaisance.
Les postes restés vacants étaient au nombre de 59 au mouvement 2004, ils seront de nouveau 50 à l’issue de cette CAPD. Ce nombre reste cependant important alors que 89 collègues se retrouveront sans affectation à l’issue de cette première phase. Dans ce constat, nous renouvelons nos plus vives inquiétudes quant à la proportion inquiétante de postes de Brigades restés vacants ( 7 ) sur la seule circonscription de Fontenay le Comte.
Les résultats de ce mouvement confirment encore une fois la non attractivité de certains postes particulièrement ceux chargés d’école (6 postes restent vacants) qui restent isolés dans leur enseignement malgré, pour certains d’entre eux, leur intégration à des RPI. Cela confirme notre souhait que la situation des RPI doit être améliorée pour faciliter leur développement là où ils existent et pour déclencher de nouvelles créations là où les demandes sont formulées.
Le nombre de postes de direction restés vacants est pour la première fois en baisse sensible (18 au lieu de 24 l’an passé). Il est à noter que de nombreux postes de direction seront occupés par de jeunes collègues. Cela confirme l’utilité et l’efficacité des mesures que nous avions obtenues et toujours défendues en faveur des postes de direction et des affectations des débuts de carrière sur ces postes. Le SNUipp 85 se félicite donc encore une fois du fait que nous ayons réussi ensemble à pérenniser le dispositif de la réservation de postes de direction qui offre aux jeunes collègues sortants une stabilité sur le poste de Direction.
Dans le même temps, la désaffection pour ces postes reste sensible dans la profession. Les récentes propositions faites par l’actuel gouvernement sur le dossier de la direction et du fonctionnement de l’école ne sont pas de nature à répondre aux préoccupations !
Concernant les postes AIS, le nombre important de postes restants vacants 15 (dont 4 Rééducateurs en réseau et 6 postes de psychologues) continue de révéler une réalité récurrente : les conditions de travail et de formation ne rendent plus attractives ces fonctions. Le SNUipp n’a eu de cesse de dénoncer l’insuffisance des recrutements ces dernières années. Vous n’avez pas permis d’anticiper suffisamment le renouvellement important nécessaire. Votre gestion reste une gestion à court terme.
Concernant les postes de psy., cette situation touche particulièrement le Nord-est du département. Des secteurs entiers seraient donc dépourvus de toute intervention par des psychologues scolaires. Nous ne pouvons nous satisfaire de cette situation.
Si vous deviez procéder, Mr l’Inspecteur d’Académie, à un appel à candidature sachez que nous n’accepterons jamais le recrutement même provisoire de personnes extérieures à l’Éducation Nationale car cela ouvrirait la porte à une externalisation de certaines missions.

Enfin, 2005 restera comme l’année de la mise en place généralisée et brutale du mouvement sur internet. L’informatisation est censée simplifier les procédures et faciliter l’accès aux informations. Le Ministère n’est pas dans cette recherche d’objectifs. Le principe de mise en place est pour lui la suppression de postes administratifs. En découle une mise en place brutale et non maîtrisée de ce mouvement.
Malgré nos mises en garde et notre proposition d’une phase expérimentale et transitoire cette année, vous nous aviez assuré un mouvement informatique sans problèmes. Or, par votre refus d’accéder à nos demandes, vous avez mis de nombreux collègues en difficulté mais également vos services qui ont du faire face à des situations parfois tendues. Les difficultés d’accès au serveur, l’impossibilité de visualiser l’ensemble des postes, les reports de date butoir rendues nécessaires et que nous avions demandées en sont la preuve. Loin de nous l’idée de remettre en cause l’informatisation du mouvement et la mise sur internet, cependant, nous demandons que soit éditée un document papier en direction de chaque école qui reprenne l’ensemble des postes et les règles du mouvement pour une meilleure lecture. Aussi nous vous apporterons des propositions d ‘améliorations de la saisie.

Nous profitons donc cette année encore de cette déclaration pour rappeler, sans démagogie aucune, le travail efficace fourni par les services de l’Inspection Académique.

 

87 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.