www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 85

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 janvier 2013

Rythmes scolaires : compte-rendu de l’audience avec le DASEN

Lundi 21 janvier, le DASEN de Vendée a reçu les organisations syndicales au sujet de la réforme des rythmes scolaires. Compte-rendu.

Le DASEN a souhaité rencontrer les organisations syndicales représentatives dans le département, ce lundi 21 janvier, de 18h à 20h.

Étaient présents :
- pour les organisations syndicales : SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNUipp-FSU, Sud-Education (SNUDI-FO absent) ;
- pour l’administration : DASEN et IEN adjoint.


En introduction, le SNUipp-FSU a rappelé les bases de son intervention auprès du Recteur lors du Comité Technique du 17 janvier : le dossier des rythmes scolaires prend toute la place dans les débats et les médias, venant phagocyter tous les autres aspects de ce que le Ministre appelle la "refondation" : notamment la préparation de la carte scolaire et le projet de loi d’orientation et de programmation.

Pour le SNUipp-FSU, ce n’est pas la réforme des rythmes scolaires seule qui va permettre de s’attaquer au noyau d’élèves en difficulté que chaque enseignant connaît. Si le projet de loi affiche l’ambition de créer 60 000 postes en 5 ans (pour plus de 65 000 supprimés ces 5 dernières années), de créer un Conseil National des Programmes pour réécrire ces derniers et de redonner une priorité au primaire et plus spécifiquement à la maternelle, elle s’inscrit pour beaucoup de points dans la continuité de la loi Fillon de 2005 : socle commun, livret de compétences. De nombreux autres points en sont absents ou restent à définir : formation professionnelle, RASED, éducation prioritaire, évaluation des enseignants, direction et fonctionnement de l’école...

Notre profession a véritablement été mise à l’écart des discussions et se trouve aujourd’hui dans le flou le plus complet, avec pour unique information de la part de l’administration le dossier de presse du Ministère.

Pour le SNUipp-FSU, si la semaine "Darcos" (journées de 6h plus l’aide perso) doit être abrogée, 5h15 à 30 élèves par classe resteront plus défavorables que 6h à 20 élèves par classe. Si l’on veut véritablement changer le quotidien dans les écoles, des enseignants et de leurs élèves, il est indispensable de jouer sur une multitude de leviers : rythmes de la journée, de la semaine et de l’année scolaire ; effectifs par classes ; formation des enseignants, aide des élèves en difficulté... Or, si les annonces gouvernementales montrent un changement de cap, elles manquent encore d’ambition si l’on veut "refonder" l’école.

Pour le DASEN, la réforme des rythmes scolaires, inscrite dans l’annexe de la loi d’orientation, vise l’amélioration de la réussite scolaire de tous les élèves. Cette réforme suscite des interrogations et des inquiétudes légitimes qu’il faudra lever progressivement. Le projet de décret (non publié à ce jour) prévoit que toutes les écoles adoptent un fonctionnement à 4 jours et demi à la rentrée 2013, à l’exception des communes ayant demandé une dérogation pour rester à 4 jours et qui devront passer à 4,5 jours à la rentrée 2014 au plus tard.
Dans le cas où un transport scolaire est organisé, la demande de dérogation devra être envoyée au plus tard le 8 février 2013. Si aucun transport scolaire n’est organisé, la date butoir est fixée au 1er mars.
Dans tous les cas, la demande est effectuée par le Maire de la commune, sans obligation de prendre l’avis du Conseil d’école.

En terme de calendrier, la priorité du DASEN est l’information des maires et les échanges avec le Conseil Général (ramassage scolaire). Ensuite viendra l’information des enseignants.

Le DASEN nous informe qu’il précisera dans le nouveau règlement départemental les horaires d’enseignement des écoles fonctionnant à 4,5 jours. Si localement ces horaires doivent être modifiés, le Maire devra lui en faire la demande, après avis du Conseil d’école. En cas de désaccord entre la municipalité et le conseil des maîtres, le DASEN étudiera la situation mais il a refusé de s’engager à répondre a priori favorablement à la demande des enseignants.

- Pour le SGEN-CFDT, la réforme des rythmes scolaires est une bonne chose et elle doit se mettre en place partout où c’est possible dès la rentrée 2013.
- Le SE-UNSA s’est montré dans l’attente d’une méthodologie et d’un cadrage dans le calendrier et l’application de cette réforme.
- Sud-Education et le SNUipp-FSU réaffirment leur opposition au projet de décret qui en l’état doit être réécrit. Le passage à 4,5 jours est précipité et doit être envisagé pour toutes les écoles à la rentrée 2014, après des échanges constructifs au sein de la communauté éducative.
- Pour toutes les organisations, il est nécessaire d’aller plus loin dans la diminution horaire de la journée et la révision des rythmes annuels.

Le SNUipp-FSU a insisté sur son attachement à la dimension nationale du Service Public d’Éducation, qui doit garantir à tout enfant la même qualité d’accueil et d’enseignement. Or, sur ce point, le décret pose plus de difficultés qu’il n’en règle, risquant de générer une école à deux vitesses. Le SNUipp-FSU et Sud-Éducation pointent ces inégalités territoriales qui vont également se créer au niveau des activités péri-éducatives (pas de garantie de gratuité et de qualité d’encadrement).

Concernant les transports scolaires, selon les informations du SNUipp-FSU, le Conseil Général devrait refuser de les organiser le mercredi matin. La charge du transport le mercredi reviendra donc aux communes.
Le SNUipp-FSU a demandé à rencontrer dans les prochains jours le Président de l’Association des Maires de Vendée.

Le SNUipp-FSU a obtenu que dans chaque circonscription les IEN (que le DASEN rencontre ce mardi 22) réunissent en urgence les directeurs pour d’une part leur communiquer toutes les informations utiles aux discussions avec les partenaires locaux (mairie, parents d’élèves...) et d’autre part que des échanges puissent s’amorcer au sein de l’institution.

L’équipe du SNUipp-FSU 85


Le SNUipp-FSU met en place un plan d’action
- Informez le SNUipp-FSU de la situation dans votre école
- Mercredi 23 janvier : rassemblement 16h30 à la Préfecture
- Participez aux réunions d’info syndicale
- Réunissez les conseils d’école et votez une motion
- Écrivez au maire de votre commune
- Tout savoir sur la "refondation"

 

19 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 85
Pôle associatif - 71 boulevard Aristide Briand (Rez-de-chaussée, porte C)
BP 01 - 85001 La Roche-sur-Yon Cedex
Tel : 02 51 62 03 14
Email : snu85@snuipp.fr
Facebook : facebook.com/SNUipp85

Cliquez ici pour se rendre à la section. / Visuel de l’emplacement

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 85, tous droits réservés.